Je ne suis pas sûre de savoir comment une année entière s’est écoulée si vite, mais le temps passe quand vous vous amusez. Donc, je vais prendre une minute pour faire le point et célébrer l’anniversaire de mon Bébé. Je vous dis en même temps que je vais ouvrir une bouteille de bulles ce soir.

P.S. Article long et sans illustration

Pour être honnête, je ne connaissais pas réellement le monde du blogging, je suivais déjà quelques blogueuses mode mais lorsque j’entendais parler de blogging,  je pensais que c’était juste un passe-temps banal. Puis, au fil du temps, je me suis rendue compte que bloguer, ce n’était pas juste une activité banale mais un réel investissement, un vrai métier si je peux dire. Cela demande beaucoup de boulot mine de rien, entre les recherches d’idées, les Shooting photos, les montages et éditions des articles, etc. mais j’étais toute contente à chaque fois que je faisais une chose de plus concernant mon blog! Cela m’a aussi ouvert les yeux sur les réelles opportunités que peut apporter un blog, comme les rencontres, les propositions de partenariats, les opportunités de carrière etc.

Je ne cherchais pas la gloire en commençant cette aventure, mais le but étant quand même d’avoir un lectorat, j’ai commencé à explorer les possibilités des différents réseaux sociaux. Mon « plan d’action » était assez sommaire : relayer mes articles sur une page Facebook, un compte Instagram. J’ai ensuite rajouté Twitter, mais je n’étais pas du tout familière avec ce réseau et je ne savais pas comment l’utiliser, (ça c’était avant), et une page Hellocoton par la suite. Enfin, j’avais beaucoup d’idées d’articles, et je partais sur une base de 2 à 3 articles par semaine, histoire que mon blog se remplisse rapidement, mais je ne savais pas trop combien de temps ça prenait d’écrire, et si ça valait la peine d’écrire autant si personne ne me lisait au final.

A un moment donné j’ai dit stop. J’ai arrêté de trop réfléchir à tout ça d’une part parce que ça me faisait mal à la tête, d’autre part parce que je me suis dit que ce blog, après tout, serait mon bébé à moi, que rien n’était définitif et qu’il trouverait sa personnalité avec le temps et évoluerait en fonction de ce que j’aurais appris et de ce que j’aurais envie d’en faire. J’ai donc commencé par évoluer au feeling.

J’ai voulu bloguer avant tout parce que je ressentais un réel besoin de partager ma passion et de surtout faire un zoom sur l’industrie de la mode africaine. Mon entourage ne comprenait pas forcément ce que voulait dire blogueuse mode. Et pire encore, certaines personnes pensent que c’est une sorte « d’activité égocentrique », une sorte d’affiche publicitaire où tu te mets en avant avec tes looks etc. Personnellement, je n’ai jamais vu cette activité sous cet angle, lorsque je voyais ces filles montrant leur look du jour sur leur blog et les produits qu’elles présentaient, j’étais très inspirée mais ce n’est pas forcément ce que je veux faire sur mon blog. Pour ma part je voudrais inspirer mes lecteurs, faire comprendre à mes lecteurs qu’on peut être une modeuse sans faire dans l’excès, sans obligatoirement ressembler à Kim Kardashians, qu’avec 10 pièces basiques on peut créer un look unique. Bref, heureusement qu’à l’heure actuelle, ils comprennent mieux ce que je fais.

Quand j’ai commencé ce blog, je ne parlais que des autres, de tous les acteurs de la mode, j’avais un espace où je parlais de mes humeurs. Je  voulais être une blogueuse exclusivement mode mais au fur et à mesure que j’évoluais je me rendais compte qu’il y avait d’autres sujets sur lesquels j’ai bien envie de donner mon avis ou même des expériences que je voudrais partager, j’ai alors changé de statut. Je suis passée de blogueuse exclusivement mode à blogueuse mode et lifestyle. Je dois avouer que je ne suis pas très assidue dans les publications de mes articles. Je suis une grande paresseuse pourtant j’ai près de 36  articles écrits en brouillon. Ce que je ne savais pas compris avant de commencer c’est qu’on blogue pour être lu,  donc c’est important de bien travailler sur son référencement naturel afin d’optimiser sa visibilité. Si j’écris pour moi toute seule, à quoi cela sert-il? C’est donc un gros travail de communication qu’il faut faire afin d’attirer le plus de monde sur son blog!

Depuis que je blogue, j’ai réellement acquis en matière de rédaction car mine de rien, ce n’est pas si évident d’expliquer les choses même si on est calé dans un domaine, on a parfois du mal à l’expliquer ou même parfois du mal à trouver l’inspiration. J’ai également acquis des connaissances basiques en retouches photo, en montage vidéo et en graphisme.

Etre blogueur c’est être son propre responsable éditorial. Cette expérience m’a permis aujourd’hui d’être plus à l’aise dans ma manière de m’exprimer et d’utiliser les mots!  Tenir un blog demande beaucoup de temps dans la rédaction d’articles, ça peut sembler facile mais derrière tout ceci, c’est toute une organisation que seuls les blogueurs peuvent comprendre. Parfois, je mets plus d’une journée  à rédiger un petit article!

J’ai pris confiance en moi et les personnes qui me suivent, qui me donnent leur avis sur ce que je fais me poussent à aller encore plus loin. Aujourd’hui, mon blog a bien évolué par rapport à son début. Si ma motivation principale reste la même, le partage et l’échange, j’ai su définir un peu plus ce que je voulais partager, et mon blog a donc une identité plus affirmée qu’il y a un an, et j’essaie toujours d’y être la plus sincère possible. Il est devenu un blog mode et lifestyle  (même si je mets du temps à publier des articles). Pour ce qui est des réseaux sociaux, je suis toujours en train d’expérimenter et de les apprivoiser. Les différents réseaux sociaux m’ont permis de très belles rencontres et ces rencontres sont ma motivation pour continuer à les alimenter. J’essaie de les utiliser différemment car ils offrent des formats et des publics différents, et imposent des contraintes spécifiques. D’ailleurs je suis toujours en apprentissage, je suis dans la digital room de Mylene Flicka.

S’il y a une chose que j’adore par-dessus tout, ce sont les rencontres que j’ai pu faire grâce au blogging. Que ce soit des rencontres avec d’autres blogueurs ou avec des marques, c’est toujours un moment convivial à partager ensemble! J’ai pu faire de très belles rencontres avec les autres blogueuses notamment de l’Afrique de l’ouest qui sont devenues au fil du temps, de vraies amies. Parce que le blog commence à avoir du trafic, petit à petit les marques me contactent pour me proposer tous types de partenariats. Quand je dis tous types de partenariats, c’est tout et n’importe quoi. J’adore les projets concrets et surtout travailler avec des marques mais ce que je veux aussi transmettre dans mon blog, c’est cette volonté de garder mon authenticité car c’est important de transmettre cette valeur à mon lectorat. Si je suis libre d’écrire, j’aimerai aussi être libre de choisir avec qui travailler. Il ne faut pas accepter toutes les demandes juste pour avoir une visibilité ou recevoir des cadeaux de la part des marques. Il est important de les choisir selon sa ligne éditoriale.

Pour les temps à venir, il y aura sûrement encore des changements au niveau des menus et du design parce que j’ai beaucoup d’idées d’articles, et je réfléchis encore à comment les classifier. Je continuerais à publier des articles lifestyle, des articles sur les créateurs, les mannequins, bref tous les acteurs de la mode, je commencerais par publier également  des vidéos lifestyle bientôt, c’est un format que je commence par beaucoup aimer même s’il demande plus de travail, et j’ai hâte de partager tout ça avec vous. Pour ce qui est des thématiques abordées, ce seront les mêmes : mode  et lifestyle, des petits favoris par ci par là. Je me plais bien avec. Je ne me restreins cependant pas, si un sujet me tient à cœur, je n’hésiterai pas à en parler (d’ailleurs, il y en a un qui arrive dans le  prochain lifestyle).

Enfin, je voudrais vous dire MERCI  à tous ceux qui me suivent, qui m’encouragent. Merci de me lire, de me laisser des petits mots et des messages. Merci de me suivre et de me soutenir. Merci d’être là.

4

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire