Architecte, créatrice de mode, professeur d’art plastique, sonya TOMEGAH est une artiste née. Toujours souriante et de bonne humeur, elle nous parle ici de son amour pour les matières africaines et de sa marque nyah’s touch.

Sonya Tomegah

 

 

Bonjour Sonya, peux-tu nous présenter la marque Nyah’s Touch?

 

Bonjour! Nyah’s Touch est une entreprise qui fait de la promotion du textile made in Africa, en plus de créer et de fabriquer des accessoires dans ces matériaux et en wax. L’aventure a commencé depuis 5 années officieusement et depuis Février 2015 officiellement avec l’enregistrement en tant qu’entreprise.

 

Dans quel contexte cette marque a -t-elle été créée ?

 

J’ai toujours voulu travailler dans l’univers de la mode sans réellement savoir vers quel maillon de la chaîne me tourner. Le fait de travailler les maquettes en architecture m’a donné le déclic. J’ai ainsi démarré mes premiers échantillons de pochette pour dame. Mes premiers modèles n’étaient pas très élaborés mais j’en étais tellement fière. Je passais des heures dans le salon de mes parents (mon tout premier atelier) à essayer de les peaufiner. Aujourd’hui j’ai du matériel un peu plus sophistiqué et des petites mains habiles qui permettent à Nyah’s Touch d’exister.

 

nyah’s touch

 

D’où est venue cette passion pour les accessoires ? As-tu suivi une formation pour en arriver là ?

 

Tout simplement parce que j’en suis une grande consommatrice comme la plupart des femmes j’imagine. Et vous devinez bien que les sacs particulièrement prennent une part importante dans mon budget vestimentaire. A un moment donné, je me suis dit…”tu es imaginative, tu es manuelle, pourquoi continuer à acheter des choses que tu pourrais réaliser “? Et je me suis lancée. Je n’ai suivi aucune formation et y suis allée vraiment au feeling. Par la suite, j’ai travaillé avec un tapissier de la place. Je dessinais, faisais des échantillons des fois et il réalisait étant donné qu’il avait la technicité. Aujourd’hui j’essaie de mettre sur pieds un atelier de confection.

nyah’s touch

 

Tu travailles beaucoup plus le pagne africain, pourquoi cette option ?

 

La première vocation de NT est de faire connaitre le pagne (aussi bien le wax que le tissé), ses messages, tout l’aspect sociétal et culturel qu’il génère. Ceci se fait à travers les pochettes, les accessoires en général. Chaque création est unique et raconte une histoire en réalité.

Lorsque j’ai commencé à étudier avec plus d’intérêt l’histoire de l’art en Afrique, l’histoire de la culture africaine, je me suis dit qu’on avait trop de trésors qu’on ignorait et qu’on n’exploitait pas assez. J’étais émerveillée et voulais absolument le faire découvrir à tous ceux qui le voudraient.

C’est donc très naturellement que j’ai commencé à faire des pochettes avec ces étoffes merveilleuses. Ensuite il y a eu tout l’engouement autour du wax dans la mode, et mon travail s’y est intégré. La demande était là, il fallait proposer et produire. Aujourd’hui où le mouvement s’essouffle un peu, il s’agit d’innover et de proposer des choses originales pour sortir du lot.

 

nyah’s touch

Tous les accessoires  sont-ils faits de vos mains ou vous travaillez avec une équipe ? Comment se passe  le travail avec les collaborateurs ?

 

Je fais des recherches sur les tendances (forme, couleur, etc…) et j’en constitue des « moodboards ». A partir de ces recherches et selon l’inspiration, je fais des croquis qui mènent à la réalisation d’un échantillon. Après la réalisation des échantillons et modifications s’il le faut, l’équipe en atelier prend le relai et avec leur technicité nous mettons au point le produit fini. C’est un travail de patience et de longue haleine mais tellement passionnant…

 

 

J’ai remarqué que vous transmettez un peu de votre personnalité aux articles que vous créez, comment arrivez-vous à opérer cette magie ?

 

Dans le travail de création, il y a selon moi 50% de réflexion et 50% d’expérimentation. Il faut tester énormément de choses pour arriver au résultat que l’on visualise dans son imagination. Et comme je le dis chaque création est une histoire racontée. On y met toujours un peu de soi…c’est peut-être ce qui attire la clientèle.

nyah’s touch

 

Quelle est la particularité de Nyah’s Touch vu qu’actuellement le marché des accessoires au Togo est saturé ?

 

Saturé je ne pense pas. Il y a encore pas mal de choses que l’on pourrait explorer. Actuellement je travaille par association de matériaux différents et j’ai encore plein d’idées pour la suite. Pourvu que le souffle de vie nous permette de mener à terme tous les projets.

nyah’s touch

Quelle est ta clientèle ?

 

Elle est assez variée.  Les produits sont plutôt accessibles à la majorité.

 

Quel regard portes-tu sur la mode africaine en général ?

La mode Africaine est tellement riche, tellement inspirante…et on n’a jamais fini d’apprendre. Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est que nos ouvriers puissent avoir des formations qualifiantes dans le domaine des accessoires et que la finition de nos produits soit excellente afin qu’on puisse être concurrentiels sur le marché international. Malheureusement très peu de ces formations existent au Togo.

 

 

Quels sont les projets à court terme ?

 

J’ai une formation d’architecte d’intérieur et d’architecte que j’exerce en parallèle. Le projet à court terme est donc de faire de Nyah’s Touch une agence de design d’espace également.

 

 

Où peut-on trouver les produits Nyah’s Touch ?

 

Les produits Nyah’s Touch sont actuellement disponibles à la boutique THACS (The African Concept Store) que vous retrouverez sur le boulevard de la Paix (de la Colombe de la Paix en direction du siège de la compagnie Moov, la boutique sera sur votre gauche). Je vous y attends avec impatience.

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire