Cet article a été ecrit après ma toute première rencontre avec tantie Noire Velours; comme d’habitude nous avons beaucoup parlé et il s’en sort ce qui suit.

Avant de lire, cliquez sur ce lien histoire de vous mettre à l’aise!

 

Le colorisme peut être décrit comme une forme de préjudice ou de discrimination fondée sur la couleur de la peau. La théorie du colorisme soutient qu’une couleur de peau plus claire offrirait un certain privilège au sein d’une même communauté. En générale, les femmes afro à la peau foncée sont traitées plus négativement dans le milieu social que les femmes Afro à la peau plus claire.

Les racines de ce problème proviennent de l’esclavage. Les femmes esclaves ont été violées par leurs propriétaires; et une fois enceinte, elles donnaient naissance à des enfants ayant une couleur peau légèrement plus claire. Les enfants à la peau claire ont ensuite été considérés comme étant  une version  plus pure de la beauté et mis sur piédestal supérieur. Les propriétaires d’esclaves employaient le terme péjoratif «Nègre de maison» pour désigner ceux qui avaient un teint plus clair et qui devaient rester dans la maison. En raison de leur couleur de peau, ils étaient perçus comme plus intelligents ou plus jolis que ceux qui avaient une peau plus foncée, bien qu’en réalité ils fussent encore des esclaves.

shade of black

En 2011, les cinéastes américains Bill Duke et D. Channsin Berry ont produit un documentaire intitulé Dark Girls qui a exposé au monde ce qu’est le colorisme et comment il affecte notre culture. Le documentaire a examiné tous les aspects du colorisme au sein de la communauté noire. Dans ce documentaire, une femme a décrit la douleur qu’elle ressentait lorsqu’enfant, personne ne voulait  jouer avec elle parce qu’elle avait une peau très foncée; douleur qu’elle traine toujours; un homme afro-américain dans le film a dit qu’il ne faisait la cour qu’aux femmes ayant une peau claire parce que les femmes de peau foncée ne sont pas attrayantes. Au début du documentaire, une jeune enfant s’ouvre et dit à la caméra comment elle ne se sent pas belle à cause de son teint et que les seules femmes qui sont belles sont celles ayant la peau claire.

En cette ère où, nous sommes censés être plus conscients de nos divergences, des choses qui affectent notre santé, des leçons que nous avons apprises des événements historiques etc., on voit  tous les jours sur les réseaux sociaux, des gens qui étaient autrefois de teint très foncé complètement métamorphosés ,presque au-delà de la reconnaissance. Certaines personnes de teints  noirs se blanchissent encore en 2018. (Avant même que vous posez la question, non, je ne parle de filtres). Et c’est triste. Vraiment triste.

Pour certains, c’est dû à la perception de la beauté qui a été projetée par la culture occidentale. Sur  les médias, nous sommes constamment bombardés d’image du «beau», c’est-à-dire de race blanche ou la peau claire. Quelle que soit la raison, il est clair qu’elle est profondément ancrée dans la tête de certains membres de la communauté noire qui choisissent de le faire. Mais cette question du colorisme a également infiltré la société au sens large. Une étude menée par l’Université de Géorgie aux États-Unis a montré qu’en ce qui concerne les perspectives d’emploi, les candidats à la peau plus claire ont tendance à être préférés aux candidats à la peau foncée.

Certaines personnes osent dire que la dépigmentation  de la peau peut être comparée à  n’importe quel autre traitement de beauté comme  teindre ses cheveux, faire ses ongles, bronzer, ou même lisser chimiquement ses cheveux. Il y a une différence avec la dépigmentation de la peau – c’est permanent.

shade of black

Vos cheveux repousseront, vos ongles se développeront, vous perdrez le bronzage,  mais une fois que vous blanchissez votre peau, c’est fini; vous ne pouvez pas le changer. Pour certaines personnes, la couleur originale peut revenir, mais ce ne sera jamais ce qu’elle était avant.

Pour moi, ça n’en vaut pas la peine. Votre peau est le plus gros organe de votre corps. Il devrait être pris en charge  comme toute autre partie de votre corps. Vous ne pouvez pas changer votre couleur de peau de façon permanente. Et vous devriez être fier de votre peau, peu importe sa couleur, sa forme etc. Je ne crois pas que changer la couleur de votre peau de façon irréversible puisse réellement  correspondre aux «idéaux  de la beauté » (selon la société) aujourd’hui, car ces mêmes « idéaux » pourraient changer demain. Et la mode est si inconstante, n’oubliez pas. Il ne s’agit pas d’être politiquement correct, il s’agit d’identité – dont l’acceptation serait une bien meilleure option pour votre santé physique et mentale.

La plupart des femmes (surtout) qui sont dans cette situation  ne veulent pas qu’on dise d’elles qu’elles se sont dépigmentées car cela  impliquerait de la haine de soi et une faible estime de soi. Elles  préfèrent considérer le blanchissement comme une légère amélioration (un ramassage superficiel qui ne détruit pas le cœur de leur identité raciale). Ils mentionnent rarement de façon explicite le racisme ou le colorisme comme facteur de blanchiment. Au lieu de cela, ils utilisent un langage vague, souvent un écho des mots avec lesquels les produits  blanchissant eux-mêmes sont commercialisés: Ils veulent être «plus lumineux», «plus clairs», avoir un «look différent», «tonifier» leur peau ou « avoir un teint  plus “mat” », mais  généralement, tous ces termes signifient la même chose: avoir  une peau pas du tout foncée.

Pourquoi  laissez-vous les critiques des autres vous attendre? Pourquoi «  être  noir » doit-il être négatif pour la femme noire? Que dites-vous de la peau que vous choisissez de remplacer? Qu’est-ce que ça change?

Peu importe comment  vos cheveux sont longs et lisses, combien votre peau est claire ou comment vous êtes riche, vous êtes toujours Noir. Vous serez toujours associé au Noir car le Noir est Noir.

shade of black

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire